« L’éthique doit structurer la production des robots de compagnie»

L'éthique doit structurer la production des robots de compagnie

Partager cet article

Un bon papier sur les garde-fous à mettre en place entre les humains et les robots domestiques mais aussi les voicebots qui sont la partie intelligente du robot.

Les 3 règles d'Asimov sont complétées par 11 commandements... A noter les trois premiers commandements :

  • 1 : donnés privées : « Tu ne divulgueras pas mes données à n’importe qui »
  • 2 : droit à l’oubli : « Tu oublieras tout ce que je te demande d’oublier »
  • 3 : sécurité : « Tu pourras te déconnecter d’Internet si je te le demande»

qui devraient s'appliquer dés maintenant à nos enceintes connectées et leurs skills/actions associées.

Le commandement 9 ( risque de confusion : « Tu feras attention à ce que je ne te confonde pas avec un être humain !») semble être un vrai choix à faire dans le design des applications et surtout semble antinomique avec l'objectif de l'IA et du test de Turing...

Début de l'article :

Avec l’invasion des assistants intelligents, la relation homme-machine est bouleversée. De plus en plus affective, elle brouille dangereusement notre perception entre le vivant et l’artefact, selon la chercheure Laurence Devillers. Elle appelle à développer une conscience internationale pour encadrer ces nouveaux objets sociaux.

Depuis cet été, pour moins de 60 euros, Amazon propose aux français d’acquérir Alexa, un assistant intelligent qui leur parle et peut même anticiper leurs besoins. L'éthique et le business sont-ils compatibles ?

Les deux concepts d’éthique et de business ne sont pas incompatibles. Le concept d'« éthique » est en général lié aux actions estimées bonnes, il est souvent distingué du concept de « morale » qui est marqué par des normes, des obligations et des interdictions. « Le développement de l'IA est un business, et les business ne s'intéressent notoirement pas à des garanties fondamentales en particulier philosophique, mais également sécuritaire et sanitaire » dénonce Robert James Sawyer, écrivain de science-fiction canadien. Mais peut-on réellement produire efficacement en donnant confiance aux clients si on oublie les valeurs de la société ?

La suite à lire sur : « L'éthique doit structurer la production des robots de compagnie»

Delphine Sabattier

Vous souhaitez définir une stratégie vocale et mettre en place des VoiceBots qui ont du sens, de la valeur et de la pertinence pour vos Clients et Employés ?